Guérir de la dépression

Il y a environ deux ans, l’épouse d’un homme très déprimé lui a pris rendez-vous afin qu’il reçoive une séance de Métamorphose. Elle avait observé des changements positifs chez une amie ayant souffert de dépression et celle-ci lui avait recommandé la Métamorphose. Lorsque cette femme m’a contactée, elle était très inquiète au sujet de son mari qui risquait de mettre fin à sa vie. Elle et ses enfants étaient constamment sur le qui-vive.

L’homme est arrivé pour son premier soin avec les traits tirés et son moral au plus bas. Il est resté silencieux et indifférent pendant le traitement et je lui ai expliqué les principes de la Métamorphose et l’ai initié aux Symboles des Mains. Après le traitement, il avait l’air plus vif et m’a posé des questions sur les Symboles des Mains ; il semblait désireux de les pratiquer. 

Je l’ai encouragé à faire les symboles plusieurs fois par jour, assis chez lui, ou bien allongé sur son lit, en voiture quand il serait à l’arrêt au feu rouge, etc. Je lui ai appris que la Métamorphose n’agit pas sur le symptôme de la dépression, mais sur le blocage ou le stress inconscients qui sont à la source de sa dépression. Son intérêt pour les Symboles des Mains m’a donné de l’espoir pour lui lorsqu’il est parti.

Ses progrès ont été graduels et positifs et il a reçu un soin une fois par semaine. Son médecin a remarqué un changement d’attitude et a commencé à réduire ses médicaments au bout de deux mois. 

Pendant ce temps là, il dormait mieux et se levait plus tôt. Il pensait moins au suicide et sa pratique des Symboles des Mains étaient devenue une habitude positive. 

Il vivait plus dans « l’instant présent » et chaque fois qu’il replongeait dans des pensées négatives, il pratiquait les Symboles des Mains ce qui lui permettait de retrouver une attitude positive. Il était en train de prendre la responsabilité de sa dépression avec une plus grande clarté d’esprit. Son médecin ayant observé ses progrès a continué à réduire ses médicaments.

Lui et sa famille étaient heureux, la tension et l’anxiété les avaient quittés. Il était debout et dans le mouvement et ils n’avaient plus à s’en faire. Il allait partir à la pêche plusieurs semaines avec ses enfants, sa femme n’était plus inquiète et se réjouissait de passer du temps avec sa fille.

Cet homme souhaite continuer à recevoir une séance de “Métamorphose” une fois par semaine  car il y trouve  le soutien nécessaire apprécie ce que cette philosophie lui enseigne. Je lui ai montré comment se soigner et il a appliqué ce traitement tous les jours. 

Il a progressé de façon merveilleuse et un jour en arrivant pour la séance, il m’a dit que l’année précédente, il n’avait pas répondu au téléphone à ses amis qui voulaient l’inviter à jouer au golf. 

Cet homme équilibré est maintenant très occupé, prenant part de nouveau à la vie familiale, profitant de ses petits-enfants, de la marche, de la pêche, du golf. Il revient désormais une fois par mois pour recevoir un soin et la discussion tourne autour des choses positives et créatives positives qu’il entreprend. C’est maintenant une personne libre et indépendante, mais qui aime à rester en contact car elle trouve ainsi le soutient dont elle a besoin dans son parcours d’auto-guérison.

« Margaret, cette année j’ai prévu un tournoi de golf et j’ai convié tous les amis que j’ai évités pendant ma dépression. Au bout d’une année seulement, je suis en train de créer ma vie au lieu de planifier ma mort”.

Lire en version originale

Par Magaret Boland, avec son aimable autorisation
Traduction de l’anglais par Véronique Larderet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu
X