Je suis en train de guérir

Les gens ne meurent pas de ce que l’on croit déceler, soupira le médecin. On donne, bien sûr, toujours une explication scientifique à leur disparition. Mais l’expérience m’a appris que la majorité des patients ne succombent pas d’un infarctus, d’une embolie ou d’un cancer. Ces maladies sont le plus souvent des symptômes ou des conséquences.

Les véritables causes de la mortalité s’appellent la déception, la tristesse, l’ennui. Beaucoup de gens disparaissent parce qu’ils ne savent même pas pourquoi ils vivent. Leur entourage, leurs activités contraignantes ou parfois leur famille les empêchent de découvrir les richesses qu’ils possèdent en eux. Résignés, ils finissent simplement par dire : « Je suis en train de me rendre malade. »


Aucun n’a conscience de pouvoir dire un jour : « Je suis en train de guérir ».

Moebius, La mémoire de l’âme, Stardom éditions Anne Carrière

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu
X